Le Polisario réagit au statut d’observateur accordé à Israël par l’UA

Le Polisario réagit au statut d’observateur accordé à Israël par l’Union Africaine




Le Front séparatiste armé Polisario a réagi, cette semaine, au statut d’observateur accordé à Israël au sein de l’Union africaine (UA). Près de trois semaines après la décision et deux après la réaction de l’Algérie, le mouvement séparatiste dit «avoir pris note de la décision récemment rendue par le Président de la Commission de l’Union africaine d’accepter l’accréditation d’un nouvel État observateur auprès de l’Union africaine».




Tout en rappelant les «critères d’octroi du statut d’observateur et d’accréditation au sein de l’Union africaine» et leurs points insistant sur les «buts et objectifs des États ou organisations non africains», le Front fustige la décision de Moussa Faki Mahamat d’accepter l’accréditation d’Israël, prise «au mépris total de l’intérêt suprême de l’Union, des opinions et préoccupations de ses États membres».

Dans un communiqué, le mouvement rappelle que «plusieurs États membres de l’Union africaine ont exprimé leur opposition à la décision.

Ceci sachant que l’Union africaine avait examiné et rejeté la demande du pays concerné en 2013, 2015 et 2016».

Si le Polisario ne nomme pas Israël, il pointe «le comportement agressif de l’État concerné, son occupation illégale continue des terres palestiniennes et arabes ainsi que ses violations documentées des droits de l’Homme dans les territoires palestiniens».




La même source souligne que la position du Polisario sera communiquée à la Commission de l’Union africaine et aux autres organes politiques concernés de l’Union africaine.

Dimanche 25 juillet, le ministère algérien des Affaires étrangères a réagi de manière moins véhémente à l’octroi d’Israël du titre de membre observateur à l’Union africaine, en indiquant qu’il s’agit d’ «un non-événement».

«La récente décision n’est pas de nature à altérer le soutien constant et actif de l’organisation continentale à la juste cause palestinienne et son engagement envers la réalisation des droits nationaux inaliénables du peuple palestinien, y compris son droit à l’établissement de son État indépendant avec Al-Qods pour capitale», a-t-il ajouté.