Nador: des MRE arnaqués dans une opération immobilière

Nador: des Marocains résidant à l’étranger victimes d’une arnaque immobilière




Une arnaque immobilière dans la province de Nador avoisine les soixante millions de dirhams. Les victimes, dont la majorité sont des MRE, protestent appellent les autorités compétentes à leur rendre justice.




Le tribunal de première instance de Nador examine actuellement une affaire d’arnaque immobilière, dont l’accusé principal est un promoteur immobilier propriétaire et gérant unique d’une entreprise immobilière dans la province.

Il est poursuivi pour escroquerie et abus de confiance par le juge d’instruction près le tribunal de première instance de Nador.

Le mis en cause a arnaqué des Marocains résidant à l’étranger qui désiraient acquérir un appartement ou un local commercial dans le projet lancé dans la commune de Selouane.

C’est le quotidien arabophone Assabah qui se penche sur ce sujet dans son édition du week-end.




Le promoteur aurait entamé la procédure de vente des appartements et des locaux commerciaux, alors qu’il n’avait pas encore régularisé la situation du foncier et n’avait pas accompli toutes les formalités administratives liées au projet.

Ce qui a poussé les créanciers, notamment le Groupe Al Omrane, à saisir la justice pour obtenir des jugements leur permettant d’effectuer des saisies conservatoires et exécutives sur les biens du promoteur immobilier.

Ces saisies, qui n’étaient que de l’ordre de 10.2 millions de dirhams, ont révélé que l’entreprise était en difficulté financière, en dépit du chiffre d’affaires de pas moins de soixante millions de dirhams.




Ce chiffre d’affaires a été réalisé lors des transactions avec les Marocains résidant à l’étranger victimes.

C’est ainsi que les saisies ont concerné le bien immobilier qui n’était pas encore régularisé, mais vendu sur papier à des Marocains résidant à l’étranger.

Ces derniers, indiquent les sources du quotidien, comptent organiser des mouvements de protestation dans la ville et observer un sit-in devant la maison de l’immigré à Nador pour faire entendre leurs voix.

Lors de ces manifestations, soutenues par le tissu associatif local, les sources du quotidien précisent que d’autres affaires d’arnaques de Marocains résidant à l’étranger seront également soulevées.