Sans MRE, le port d’Almeria a perdu 97% de ses passagers

Sans MRE, le port d’Almeria a perdu 97% de ses passagers




Le trafic de passagers au port d’Almería a baissé de 97% entre juillet 2019 et juillet 2020 en raison de l’annulation par le Royaume du Maroc de l’Opération Marhaba pour ces deux années consécutives. À fin juillet 2021, il s’est établi à 36,5%.




En tout, 6 549 voyageurs (5 075 passagers et 1 471 chauffeurs de camion) ont transité par le port d’Almería en juillet 2020, indiquent des sources de l’autorité portuaire.

Il s’agit pour l’essentiel des passagers qui ont relié les ports de Melilla et de Nador via des ferries.

Ce trafic a chuté de 97% par rapport à la même période en 2019, dernière année qui a connu l’organisation de l’Opération Marhaba.

En 2020 et en 2021, cette opération n’a pas eu lieu en raison de la fermeture des frontières pour raison de crise sanitaire.

Le Royaume du Maroc n’a autorisé pour les deux années consécutives que des ferries en provenance des ports de Sète en France et de Gênes en Italie.




Le Royaume du Maroc a exclut de fait les ports d’Espagne. En ce qui concerne Melilla, le trafic des passagers et de marchandises a repris cette année avec Almeria.

En revanche, seul le trafic de marchandises est autorisé dans le trafic reliant Almería au port de Nador, d’autant que les frontières marocaines sont toujours fermées.

En ce qui concerne le trafic de véhicules, 1 261 ont embarqué et débarqué en juillet 2021, soit une hausse de 31% par rapport à la même période de 2020 et une chute de 97,2% comparée à 2019 où plus de 45 000 ont transité par le port d’Almeria.