Berrechid: démantèlement d’un atelier de fabrication d’eau de vie

Berrechid: démantèlement d’un atelier de fabrication de mahia (eau de vie)




Les gendarmes de Had Soualem ont réussi à interpeller les deux membres d’un réseau criminel qui fabriquait de la mahia (eau de vie artisanale) dans un atelier clandestin, dans la province de Berrechid.




Les gendarmes de Had Soualem ont démantelé, samedi dernier, une usine clandestine de fabrication d’alcool artisanal (mahia) dans la commune de Ouled Hriz, dans la province de Berrechid.

Le quotidien arabophone Al Massae rapporte que cet atelier servait à distiller des tonnes d’alcool artisanal et à stocker de grosses quantités de résine de cannabis. Lors de leur descente, les gendarmes ont réussi à interpeller les deux principaux accusés de ce réseau criminel.

Les perquisitions ont permis de saisir deux tonnes de figues fermentées, plus de 400 litres d’eau de vie conditionnée dans des cocottes à pression de grande contenance (150 litres), cinq bonbonnes de gaz, ainsi que d’autres équipements qui entrent dans l’opération de distillation de l’eau de vie.




Les gendarmes ont mis la main, par ailleurs, sur une grosse quantité de chira (résine de cannabis), minutieusement emballée et prête à être commercialisée.

Le quotidien Al Massae rapporte que l’enquête a montré que les membres du réseau criminel qui s’activaient dans cet atelier clandestin étaient de gros distributeurs. Ils vendaient la mahia à de nombreux détaillants, tout aussi clandestins, dans les régions de Bir Jdid, Sidi Rahal plage, Had Soualem et Dar Bouazza.

Cette descente effectuée par les gendarmes, suite à de longues investigations, a permis d’interpeller l’accusé principal et son complice. Les deux prévenus ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête sous la supervision du parquet général compétent.