La majorité des Espagnols voit le Maroc comme une menace pour Ceuta et Melilla

74% des Espagnols voient le Maroc comme une menace pour les villes occupées de Ceuta et Melilla




Pour 74% des Espagnols, le Royaume du Maroc constitue une menace pour les villes occupées de Ceuta et Melilla tandis que seulement 18% de la population ibérique seraient prêts à accepter la souveraineté du Royaume du Maroc sur son Sahara, selon une étude menée par Socio Métrica.




Selon cette étude publiée dimanche par El Español, 74% des Espagnols considèrent le Royaume du Maroc comme une menace pour les villes occupées de Ceuta et Melilla dont il revendique la souveraineté et en raison du transfert de drones militaires récemment acquis sur la base d’Al-Aroui à Nador, à seulement 30 kilomètres du préside occupé de Melilla.

Dans ce sondage, seuls les électeurs de Podemos ne voient pas le Royaume du Maroc comme une menace, fait savoir la même source.

Concernant la souveraineté du Royaume du Maroc sur son Sahara, seulement 18% des Espagnols seraient prêts à la reconnaître selon l’étude. Ces données se rapprochent de celles de la dernière enquête réalisée en janvier par Socio Métrica.




Elle soulignait que 73% des Espagnols étaient pour un renforcement de la protection des présides occupés de Ceuta et Melilla, et 63%, à l’exception des électeurs du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), redoutaient une remise en cause de la souveraineté espagnole des deux villes autonomes.

L’enquête de janvier avait été menée peu après les déclarations du chef du gouvernement marocain, Saadeddine El Othmani, qui assurait que les villes occupées de Sebta (Ceuta pour les espagnols) et Melilla « sont marocaines comme le Sahara ».

Celle publiée dimanche aurait pu être influencée par certains événements comme l’accueil du chef du groupe terroriste Polisario Brahim Ghali dans un hôpital de Logroño en avril et l’entrée massive de migrants dans la ville occupée de Ceuta en mai.