Les migrants mineurs quitteront Ceuta avant la rentrée

Tous les migrants mineurs quitteront Ceuta avant septembre




La déléguée du gouvernement de la ville occupée de Ceuta, Salvadora Mateos, a assuré lundi que le gouvernement espagnol s’active pour que tous les mineurs marocains entrés en masse en mai dernier, retournent dans leurs familles avant septembre.




Au moins 800 migrants mineurs dont environ 200 ayant moins de 16 ans, continuent de séjourner dans la ville de Ceuta depuis la fin de la crise migratoire de mai.

Le ministère de l’Éducation étudie les mécanismes possibles pour assurer leur éducation dès la rentrée scolaire en septembre, a indiqué Mateos au cours d’une conférence de presse.

Ces mineurs étrangers sont actuellement hébergés dans des camps de fortune et des centres sportifs à Ceuta, rappelle-t-elle, ajoutant que cette scolarisation des mineurs étrangers nécessite une immersion linguistique préalable, ces enfants marocains n’ayant pas une maitrise de la langue espagnole.




Les mineurs marocains « doivent retourner chez leurs parents… Ils partiront tous et ceux dont les parents ne veulent pas, seront pris en charge par des entités marocaines », a-t-elle soutenu.

Mateos espère que ces retours seront effectifs avant la rentrée prochaine des classes, comptant sur les « très bonnes » relations avec le Royaume du Maroc depuis l’arrivée du nouveau ministre des Affaires étrangères, Manuel Albares.

Depuis la fin de la crise migratoire, 3 474 migrants sont retournés volontairement au Royaume du Maroc et seulement 124 ont été rapatriés. 1 230 ont déposé une demande d’asile dont 260 ont été déjà acceptées.