Maroc-États-Unis: une feuille de route pour la coopération militaire

Maroc – États-Unis : une feuille de route pour la coopération militaire




Le général d’armée James McConville, chef d’état-major de l’armée de terre des États-Unis, démarre l’application de la feuille de route pour la coopération dans le domaine de la défense à partir du Royaume du Maroc.




Pour le général James McConville, chef d’état-major de l’armée de terre des États-Unis, l’alliance stratégique entre son pays et le Maroc revêt une importance particulière.

C’est ce qu’il a tenu à rappeler cette semaine à Rabat, où il effectuait une visite de travail. Le journal arabophone Assabah revient sur ce déplacement du responsable militaire américain, durant lequel il a tenu des réunions avec de hauts responsables marocains dont Abdellatif Loudiyi, ministre délégué chargé de l’Administration de la Défense nationale et Abdelfattah Louarak, Inspecteur général des Forces armées royales (FAR).

Le quotidien, en se référant aux annonces de l’ambassade américaine à Rabat suite à cette visite de haut niveau, rapporte également que le général James McConville a confié à ses homologues Marocains sa conviction que la paix émanait de la force.




Et que cette force émanait d’une armée forte, d’une approche pangouvernementale, ainsi que d’alliés et de partenaires forts.

La même source ajoute que le responsable américain a également avancé que la réunion avec les partenaires de longue date et hautement qualifiés au Maroc, avait permis de discuter les moyens de renforcer davantage la coopération, sur le plan des priorités communes telles que la formation, les écoles militaires professionnelles et le perfectionnement des sous-officiers.

Le journal rapporte, par ailleurs, que les discussions lors des réunions menées à l’occasion de cette visite ont porté sur l’exécution de la «feuille de route de la coopération en matière de défense» entre les États-Unis et le Maroc, feuille de route que les deux pays ont signée l’année dernière. Comme le rappelle Assabah, cette feuille de route vise à orienter la coopération dans les domaines prioritaires.




Y compris dans le soutien de la modernisation de l’armée marocaine et les efforts visant à faire face ensemble, et de manière plus efficace, aux menaces régionales.

Les responsables marocains et américains ont également échangé au sujet de la participation annuelle et continue du Maroc à plus de 100 exercices militaires avec les États-Unis, dont l’African Lion, le plus grand exercice militaire annuel en Afrique qui a repris au Maroc en juin dernier, après une interruption d’une année à cause de la pandémie de Covid-19.

Comme le rappelle encore la publication, un communiqué avait été diffusé par l’État-major des Forces armées royales après cette visite, expliquant que, sous les hautes instructions du roi Mohammed VI, le ministre délégué chargé de l’Administration de la défense nationale avait reçu au siège de cette Administration le général d’armée James C. McConville.




C’est le chef d’état-major de l’armée de terre des États-Unis. Assabah rappelle que les deux responsables ont exprimé leur satisfaction quant à la densité, la durabilité et l’excellence des relations de coopération bilatérale.

Ceci à travers les actions de formation et d’échanges d’expériences et à travers la tenue régulière des exercices conjoints, en particulier l’African Lion 2021, dont la 17ème édition a été la meilleure concrétisation du niveau élevé d’interopérabilité atteint par les forces des deux pays.

Les échanges entre les deux parties ont été l’occasion, en outre, pour Abdeltif Loudyi, de mettre en relief l’engagement constant et la stratégie multidimensionnelle menée par le Royaume en matière de gestion des défis sécuritaires, de la crise migratoire et de la pandémie du Covid-19.