Sécurité aux frontières: Frontex prête à agir « immédiatement » à Ceuta

Sécurité aux frontières : Frontex prête à agir « immédiatement » à Ceuta




L’agence Frontex assure avoir la capacité et les moyens suffisants pour agir « immédiatement » aux frontières des villes occupées de Ceuta et Melilla afin de limiter les assauts répétés de migrants, si l’Espagne en exprime le besoin.




L’agence européenne Frontex, qui entend renforcer son action permanente afin de mieux surveiller les frontières et les côtes de l’Union européenne, est disposée à envoyer du personnel à Ceuta et Melilla si l’Espagne en fait la demande.

C’est ce qu’a déclaré Fabrice Leggeri, directeur de l’agence dans une interview accordée à La Razón.

« Nous avons la capacité d’agir immédiatement à Ceuta et Melilla si l’Espagne nous le demande.

À ce jour, 250 agents de Frontex sont déployés sur la côte andalouse dans le cadre de la mission Índalo.

Une partie de cet effectif peut être transférée à Ceuta et Melilla à tout moment si l’Espagne en fait la demande », a expliqué Leggeri.

« À l’heure actuelle, notre objectif principal est de développer le corps d’action permanent.




Selon l’objectif de la Commission européenne, il devrait compter jusqu’à 10 000 soldats d’ici 2027.

Nous avons déjà recruté 600 soldats prêts à être déployés sur le terrain et environ 200 soldats qui suivent en ce moment une formation à l’école de police d’Avila », a ajouté le directeur de Frontex.

Il précise qu’avant d’être opérationnel, « tout le personnel impliqué dans les opérations de terrain reçoit une formation sur les droits fondamentaux et l’accès à la protection internationale ».

Leggeri fait observer par ailleurs que les flux migratoires vers l’Union européenne ont augmenté de 15% par rapport à 2020.

« Nous avons remarqué que des pays frontaliers de l’Union européenne comme la Turquie, la Biélorussie ou le Maroc utilisent l’immigration clandestine comme une arme pour déstabiliser l’Union européenne », souligne-t-il.