Maroc: une ONG demande le remboursement des frais du test PCR ou la gratuité

Covid-19 au Maroc: une ONG demande le remboursement des frais du test PCR ou la gratuité




Le Réseau marocain pour le droit à la santé lance un appel pour rendre les tests PCR remboursables par la CNOPS (Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale), voire gratuits, pour soulager les Marocains qui peinent à payer ces tests très onéreux.




Avec l’aggravation de la situation sanitaire et surtout le nombre record de tests COVID effectués chaque jour, la question de la prise en charge du coût de ces tests PCR par la couverture maladie revient au-devant de la scène.

Le Réseau marocain pour le droit à la santé vient de faire une nouvelle sortie dans ce sens, réclamant l’instauration du remboursement de ces tests.

Le journal arabophone Al Akhbar rapporte que l’organisation s’en est de nouveau prise à la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale qui, selon elle, rechigne toujours à rendre ces tests remboursables.

Pourtant, ils coûtent cher aux Marocains et restent un des outils essentiels pour lutter contre la propagation de la COVID-19.




En laboratoire, ils coûtent en effet 700 dirhams, une somme qui n’est pas vraiment donnée à tout le monde. Pire encore, dans plusieurs cas, ce n’est pas une personne qui doit en faire, mais toute une famille en cas de suspicion ou d’infection de l’un de ses membres.

Un ménage peut donc facilement se retrouver contraint de débourser une grosse somme d’argent dans les tests COVID.

Comme le rappelle le communiqué diffusé par le réseau et dont se fait écho le quotidien, le gouvernement avait bien décidé il y a un an d’instaurer la remboursabilité des tests PCR.

Sauf qu’à la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale, il semble qu’il en est hors de question, puisqu’à ce jour aucun dossier n’a donné lieu à un remboursement.




La même source ajoute que la direction de la caisse mutuelle avait même diffusé une circulaire auprès de ces services où elle officialisait le refus de la prise en charge des dossiers de soins en lien avec la COVID-19, avant qu’elle ne la retire sous la pression du ministère des Finances qui l’estimait illégale.

Dans ce contexte, le Réseau marocain pour le droit à la santé a lancé un appel au ministère de la Santé, au ministère de l’Économie et des finances ainsi qu’à l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS).

Il a lancé un appel pour intervenir afin d’imposer le remboursement des tests PCR, voire les rendre gratuits, et des dossiers de soins COVID par les organismes qui gèrent l’assurance maladie obligatoire.




Le Réseau marocain pour le droit à la santé rappelle d’ailleurs que cette dernière coûte déjà cher aux salariés marocains qui se voient ponctionner des cotisations chaque mois, alors qu’ils sont aujourd’hui privés d’un de leur droit.

En attendant de voir si cet appel aura une réponse, le réseau profite de sa sortie pour rappeler que la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale connaît plusieurs dysfonctionnements dans le traitement des dossiers de remboursement, et pas seulement ceux en lien avec la pandémie actuelle.

Le Réseau marocain pour le droit à la santé prend pour exemple le cas des soins effectués à l’étranger qui coûtent très cher et dont le remboursement n’est pas forcément assuré.