Une station de dessalement sera construite à El Guerguerat

Une station de dessalement sera construite à El Guerguerat




D’un coût total de 12,485 millions de dirhams, une station de dessalement sera construite à El Guerguerat. Ce projet est le fruit d’un partenariat entre l’Office National de l’Électricité et de l’Eau potable (ONEE) et l’Agence de développement des provinces du Sud.




Une station de dessalement à El Guerguerat. C’est le projet porté par l’Agence de développement des provinces du Sud et réalisé par l’Office National de l’Électricité et de l’Eau potable en tant que maître d’ouvrage délégué, rapporte Aujourd’hui le Maroc.

Le journal précise qu’un appel d’offres a été récemment lancé par l’Agence du Sud pour sélectionner un prestataire privé.

Coût global des travaux estimés? 12,485 millions de dirhams. Concrètement, ce projet sera composé de deux unités compactes de prétraitement et de dessalement.

Car il concerne la potabilisation des eaux de mer par osmose inverse d’une capacité de production minimale de 423 m³/j, comme l’explique le journal. Cette future station sera construite dans une charpente autoportante implantée dans l’enceinte clôturée englobant le forage, un réservoir, ainsi que des locaux administratifs et techniques.




Plus précisément, elle sera dotée d’un dispositif de raccordement hydraulique et d’un dispositif de raccordement de la station au réseau électrique, ainsi que d’un dispositif de post-traitement pour la reminéralisation et la désinfection des eaux.

Elle possédera également une installation de dessalement d’eau de mer. Le journal rappelle que Dakhla abrite déjà une station de traitement d’eau potable approvisionnant les 130.000 habitants de la ville. Elle a été mise en service en 2016.

Ce projet a mobilisé 2,4 milliards de dirhams dont 1,5 milliard de dirhams financés par l’Office National de l’Électricité et de l’Eau potable, 536 millions de dirhams par la région de Dakhla-Oued Eddahab et 350 millions de dirhams par des partenaires privés.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme de développement intégré de la région de Dakhla-Oued Eddahab présenté devant SM le Roi Mohammed VI.