(Vidéo) Un vaccinodrome high-tech à Casablanca

(Vidéo) Un vaccinodrome high-tech à Casablanca




En matière de lutte contre la pandémie de Covid-19, le Royaume du Maroc ne cesse d’innover. Il vient d’ouvrir son premier centre de vaccination numérisé, un «smart vaccinodrome». Une stratégie pour booster la campagne de vaccination en cours afin d’atteindre rapidement l’immunité collective.




Ce centre, le premier du genre au Royaume du Maroc, est situé dans le district d’Errahma, à Casablanca. L’idée est de vacciner 3 000 à 4 000 personnes par jour. En procédant au lancement de ce nouveau programme, le ministère de la Santé entend suivre les citoyens tout au long du circuit de vaccination.

Et puisque le «smart vaccinodrome» permet aussi de dépister la maladie, les données recueillies permettront d’avoir le nombre de personnes dépistées, vaccinées et traitées dans le centre, rapporte africanews.

Mohamed Jalal Benchekroune, le délégué provincial du ministère de la Santé à Nouaceur, a précisé que ce projet reste une bonne initiative pour le quartier Errahma qui enregistre une forte demande.

Avec l’élargissement de la vaccination aux personnes âgées de 20 ans, le « Smart Vaccinodrome » qui s’étale sur 2 000 mètres carrés, permettra d’accélérer la cadence et de satisfaire toutes les demandes.




Mohamed Loughzel, officier à la vaccination dans le centre a expliqué que « la principale innovation dans le centre du vaccinodrome de Hay Rahma, c’est la digitalisation du circuit patient à travers la mise en place d’un système d’information complexe intégré au vaccinodrome lui-même.

Il souligne que des PC, des tablettes, des scans de QR code en entrée et en sortie sont utilisés à chaque étape du patient.

« En fait, c’est vraiment beaucoup de capteurs en place et c’est ce qui permet de fluidifier et surmonter certains nombres de data pour avoir un meilleur retour expérience client » a-t-il précisé.

Il ajoute que grâce à ses capteurs numériques, le « smart vaccinodrome » permet aussi le contrôle de la chaîne du froid des vaccins ainsi que la gestion et l’analyse des données médicales, environnementales et logistiques.