Carton plein pour les banques marocaines à l’étranger

Carton plein pour les banques marocaines à l’étranger




Les implantations bancaires et financières des groupes marocains à l’étranger ont contribué aux bénéfices de leurs maisons-mères, permettant à celles-ci de compenser, en partie, la baisse d’activité enregistrée au Royaume du Maroc.




Cette contribution des filiales internationales des trois grandes banques marocaines (Attjirawafa bank, Banque centrale populaire et Bank of Africa), a atteint 25% du volume total d’activité du secteur, fait savoir le dernier rapport annuel sur la stabilité financière, publié par Bank Al-Maghrib.

Autrement dit, le quart des revenus du secteur bancaire marocain provient des activités hors-Maroc.

La note souligne qu’en termes de bénéfices, la contribution de ces filiales au RNPG des trois groupes bancaires est passée de 29% à fin 2019 à 42% à fin 2020, au détriment de celle du royaume du Maroc, qui est passée de 71% à 58% à fin 2020.

Le Produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d’affaires dans le secteur bancaire) dégagé par les filiales s’est lui accru de 8% pour totaliser un montant de 20,3 milliards de dirhams.

Cela représente 36% du PNB consolidé des trois groupes bancaires.

Au total, les groupes bancaires marocains disposent de 51 filiales et 22 succursales présentes dans 35 pays, dont 27 en Afrique, 7 en Europe et un en Asie.