Les marocains de Belgique en tête des rapatriés les plus infectés par le covid-19

Covid-19: les marocains de Belgique en tête des rapatriés les plus infectés par le virus et ses variants




Près de 7,5% des Marocains de Belgique revenant de leurs vacances ont été testés positifs au Covid-19, indique officiellement le rapport Sciensano, publié par l’Institut belge de la santé.




Selon l’évaluation des auteurs de ce document annuel publié par l’Institut National de la santé, 7,5% des Marocains de Belgique ont été testés positifs au Covid-19, à leur retour de vacances au Royaume du Maroc, une information relayée par The Brussels Times.

« Après un an d’absence, beaucoup de Marocains qui sont allés en vacances dans leur pays d’origine, et ont multiplié les réunions familiales et bien sûr n’ont pas pu faire fi des embrassades et des contacts étroits », souligne le biostaticien Geert Molenberghs, dans une déclaration à ce média.

Plus précisément, les chiffres officiels communiqués par ce rapport indiquent que le taux de positivité des tests effectués auprès des voyageurs revenant des zones dites « rouges », telles que définies par les autorités sanitaires du pays -et le Maroc en fait désormais partie- est passé de 4,9% à 2,9% depuis début juillet 2021, alors que 7,5% des personnes revenant du Maroc sont désormais testées positives au Covid-19.




Au cours de la première semaine de juillet, seulement 0,9% des personnes revenant du Maroc ont été testées positives, mais leur nombre a augmenté depuis, même si la plupart des autres pays duquel sont revenus des personnes établies en Belgique ont montré une tendance à la baisse.

Toujours selon ce dernier rapport de l’Institut National de la Santé, le pourcentage le plus élevé de rapatriés infectés vient désormais du Royaume du Maroc. À titre de rappel, les voyageurs en provenance de zones classées « rouge » par les autorités sanitaires belges doivent, à leur arrivée dans le pays, présenter un certificat de vaccination ou de rétablissement.

Au cas où les voyageurs ne disposent d’aucun des deux certificats, ils doivent alors réaliser un test PCR récent de moins de 72 heures. Les voyageurs en provenance des pays classés « orange » ou « vert » ne sont quant à eux pas obligés de présenter les résultats de tests.