(Vidéo) Ceuta: des affrontements entre des Subsahariens et des Maghrébins

(Vidéo) Violents affrontements entre Subsahariens et Maghrébins à Ceuta




Les Marocains du Centre de séjour temporaire des migrants de Ceuta (CETI) ont dénoncé les violents affrontements enregistrés mercredi entre différents groupes de migrants subsahariens et Algériens.




Des Marocains ont été les victimes collatérales des affrontements survenus mercredi entre Algériens et Subsahariens, racontent certains d’entre eux qui ont requis l’anonymat à El Faro de Ceuta.

Ces actes de violence interviennent un mois seulement à peine après les affrontements entre différents groupes d’Africains Subsahariens qui ont causé de sérieux dégâts matériels au Centre de séjour temporaire des migrants de Ceuta ainsi que la blessure d’un Marocain.

L’une des plaignantes, une jeune Marocaine de 21 ans et mère d’une fillette de treize mois, arrivée à Ceuta dans la vague des 17 et 18 mai, a dénoncé le harcèlement constant et les intimidations dont sont victimes les femmes marocaines de la part des hommes dans le centre.




Elle confie qu’elles ont tenté en vain d’alerter la direction du centre afin que les dispositions soient prises pour assurer leur protection. Un autre plaignant craint pour la sécurité des enfants dans le centre, car ils risquent être blessés lors de ces actes de violence perpétrés selon lui par des Africains subsahariens.

Si cette situation « dangereuse » perdure, il y aura tôt ou tard mort d’homme, craint un autre Marocain du centre qui déplore aussi les conditions de livraison de la nourriture dans le centre.

Les migrants marocains du Centre de séjour temporaire des migrants de Ceuta reprochent en outre aux autorités du centre leur négligence dans la mise en place des protocoles sanitaires requis en cette période de crise sanitaire, notamment la réalisation de tests PCR et le confinement des cas positifs.