(Vidéos) Les Canadairs sont convoités en ces temps d’incendies

(Vidéos) Le Canadair, ce pompier du ciel que tout le monde convoite en ces temps d’incendies




En cette saison estivale, durant laquelle les feux de forêt sont légions, le Canadair est le meilleur allié pour venir à bout des flammes, surtout dans les zones difficiles d’accès. Le Maroc, avec une flotte de cinq engins, est le seul pays du monde arabe et d’Afrique à en posséder. Zoom sur ce pompier du ciel dont hélas très peu de pays disposent.




Chaque année lors de la saison estivale, de nombreuses régions brûlent à travers le monde, provoquant des dommages catastrophiques pour les populations et l’environnement.

Ces dernières semaines, de nombreux incendies ravageurs se sont déclarés en Grèce et en Algérie. Dans ce contexte, le Canadair est un allié de taille pour lutter contre les flammes, notamment dans les zones les plus difficiles d’accès.





Fabriqué au Canada par Canadair, puis par Bombardier et aujourd’hui la société Viking air, le Canadair CL-415, dont le Maroc dispose de cinq appareils, est un avion bombardier d’eau amphibie, qui permet, en quelques secondes, de déverser jusqu’à 6.137 litres d’eau, mélangée au liquide d’extinction par décollage, directement sur le foyer d’un incendie déclaré.

Il suffit de douze secondes seulement au-dessus d’une réserve d’eau (un lac, un bassin, de l’eau de mer, une rivière,…), d’une profondeur de 2 mètres et d’une largeur de 90 mètres au minimum, pour que ce pompier des airs fasse une pleine cargaison d’eau.





L’opération d’écopage (soit le « ramassage ») de l’eau se déroule en trois étapes, et s’étend sur une distance de 1.341 mètres minimum. Lors de la phase d’approche, le Canadair entame une descente depuis une hauteur de 15 mètres.

L’étape d’écopage, qui s’étend sur 410 mètres, dure 12 secondes pour remplir les réservoirs d’eau (avec 6.137 litres). Au cours de la dernière étape, la phase de sortie, le Canadair reprend de l’altitude, pour atteindre les 15 mètres.

Cet avion très maniable, doté d’une vitesse de croisière maximale de 359 km/h, permet aux pilotes de contourner des obstacles tels que des coudes de rivière, toujours en mode vol, tout en continuant à écoper de l’eau.

Le Maroc a démarré l’acquisition de Canadairs il y a plus de 10 ans, et avait obtenu son premier appareil en février 2011.




Depuis, les commandes se sont multipliées et au total, le Royaume a déboursé une enveloppe de 162 millions de dollars pour l’achat de 5 Canadairs. Avec cette flotte, le Maroc rejoint la liste des 12 pays propriétaires de ces appareils.

En tête, se trouve le Canada avec 63 appareils, l’Espagne, qui compte 25 appareils, et l’Italie, qui compte une flotte de 19 appareils.

La Grèce possède 18 appareils, la France 12, La Turquie, 9, et la Croatie 6, tandis que les Etats-Unis d’Amérique possèdent 4 avions. En Asie, la Malaisie détient 2 avions, la Corée du Sud et la Thaïlande ont chacune 1 avion.

Les Canadairs marocains ont pris part à de nombreuses missions au-delà des frontieres du Royaume, avec des interventions au Portugal et en Italie.