BDS Maroc de plus en plus marginalisé

L’horizon s’assombrit-il pour BDS Maroc ?




Sept mois après la normalisation de leurs relations, le Maroc et Israël font bouger les lignes. À Rabat, les deux parties ont signé trois nouveaux accords portant sur le renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines politique, culturel, de la jeunesse et des sports et des services aériens, marginalisant BDS Maroc.




Alors que BDS Maroc s’est toujours opposé au rapprochement Maroc-Israël, les deux pays renforcent leurs relations.

Lors de la visite de travail historique du ministre israélien de l’État hébreu, trois nouveaux accords portant sur le renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines politique, culturel, de la jeunesse et des sports et des services aériens ont été signés entre Yaïr Lapid et Nasser Bourita.

Les deux pays, « convaincus qu’une coopération bilatérale efficiente dans les domaines de la culture, de la jeunesse et des sports contribuera au renforcement de leurs relations et au développement de liens mutuellement bénéfiques », ont décidé de développer la coopération en la matière.

Un acte qui ne va plaire à la branche marocaine de Boycott, désinvestissement et sanctions.

BDS Maroc est connu pour ses opérations de boycott dans ces domaines.

De plus, les responsables de l’organisation ont à plusieurs reprises affiché leur opposition à la normalisation des relations entre les deux pays.

Mais le Maroc continue de jouer la carte de la fermeté, plusieurs intérêts étant en jeu.

Envers et contre tous, le royaume se rapproche davantage d’Israël.