Maroc-Israël: Lapid et Bourita expriment leurs inquiétudes sur les relations avec l’Algérie

Maroc-Israël: Lapid et Bourita expriment leurs inquiétudes sur les relations avec l’Algérie




Le chef de la diplomatie israélienne Yaïr Lapid et le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita ont exprimé leurs «inquiétudes au sujet du rôle joué par l’Algérie dans la région, son rapprochement avec l’Iran et la campagne qu’elle a menée contre l’admission d’Israël en tant que membre observateur de l’Union africaine».




En marge à sa visite au Royaume du Maroc, Yaïr Lapid et son homologue Nasser Bourita ont abordé lors des discussions, la relation de l’Algérie avec ses voisins de la région.

Les deux ministres des affaires étrangères ont passé en revue le rôle qu’elle joue sur le plan diplomatique, tout en souhaitant la volonté d’apaiser les relations.

Alger a condamné dimanche la décision de l’Union africaine (UA) d’accorder à Israël le statut d’observateur à l’organisation panafricaine et a déploré une agitation médiatique autour de ce qui relève plus du «non-évènement».

Concernant les relations israélo-palestiniennes, Yaïr Lapid a réaffirmé être favorable à la création de deux États pour résoudre le conflit, mais « ne voit pas actuellement de possibilité d’avancer sur cette voie avec les actuels dirigeants palestiniens et la structure de l’exécutif d’Israël ».

De son côté, Nasser Bourita a exprimé sa volonté de voir « reprendre les négociations » pour « parvenir à une solution sur la base de deux États ».