Maroc: la vente d’alcool rapporte gros à l’État

Maroc : la vente d’alcool rapporte gros à l’État




Les taxes imposées à la consommation d’alcool et de bière ont rapporté au premier semestre de l’année 2021 environ 619 millions de dirhams aux comptes de l’État. C’est ce qu’indiquent les données de la Trésorerie générale du royaume (TGR).




Les taxes imposées au vin et l’alcool s’élèvent à 316 millions de dirhams à fin juin alors que l’État s’attend à 651 millions de dirhams de recettes d’ici la fin de l’année, précisent les mêmes données.

S’agissant des recettes sur la consommation marocaine notamment la bière, elles ont atteint environ 303 millions de dirhams, alors que l’État prévoit des recettes s’élevant à environ 800 millions de dirhams d’ici fin 2021.

Quant aux boissons gazeuses, les recettes se chiffrent à 206 millions de dirhams à fin juin 2021, pour une prévision annuelle de 450 millions de dirhams.

Outre l’alcool, le secteur du tabac a également rapporté gros à la trésorerie de l’État.




En tout, 5,2 milliards de dirhams de chiffre d’affaires réalisé au premier semestre de l’année en cours, alors que la loi de finances 2021 prévoit un chiffre d’affaires de 11,2 milliards de dirhams d’ici la fin d’année.

En ce qui concerne les impôts sur les sociétés, les recettes s’élèvent à 22,6 milliards de dirhams au premier semestre de l’année en cours, lesquelles devraient atteindre 38,6 milliards de dirhams fin 2021.

Quant à l’impôt sur le revenu, les recettes tournent autour de 24,3 milliards de dirhams à fin juin 2021 pour une prévision annuelle de 40 milliards de dirhams d’ici fin décembre 2021.

En tout, les ressources générales de l’État à fin juin 2021 affichent environ 228 milliards de dirhams, tandis que les dépenses totales s’élèvent à 230 milliards de dirhams.