(Vidéo) Feu de forêt: fin de l’incendie à Bab Taza, près de Chefchaouen

(Vidéo) Feu de forêt: fin de l’incendie à Bab Taza, près de Chefchaouen




Un important feu s’est déclenché au douar Tchinwaghine à Bab Taza, près de Chefchaouen. Quatre avions de lutte contre les incendies Canadair ont été dépêchés dans les zones touchées.




Plus de 400 éléments de la gendarmerie, de la protection civile, des FAR et des forces auxiliaires ont été immédiatement mobilisés pour lutter contre la propagation du feu qui s’est déclenché vers 13h00 dans un espace forestier situé au douar Tchinwaghine à Bab Taza, près de Chefchaouen. Les causes n’ont pas encore été établies.

La vague de chaleur qui frappe plusieurs régions du Royaume du Maroc depuis deux jours et le vent favorisent la propagation des flammes. 

L’incendie, qui s’est déclaré dans une zone forestière à la localité de Bab Taza (province de Chefchaouen), a été maitrisé totalement après avoir ravagé environ 68 hectares de végétation. C’est ce qu’indique la délégation régionale du Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. 




La circonscription de l’incendie, qui a éclaté dans une forêt au niveau de la commune Tifouzal, située entre Bab Berred et Bab Taza sur la route nationale reliant Chefchaouen à Al Hoceïma, a été possible grâce aux efforts déployés par les éléments de la délégation régionale du HCEFLCD, des Forces armées royales, de la Protection civile, des Forces auxiliaires, de la Gendarmerie royale, des autorités locales et des volontaires, qui ont été appuyés par des moyens techniques terrestres et des Canadair, a précisé la même source. 

La hausse des températures, la force et la rapidité des vents, la difficulté du terrain et la profusion des herbes, composés essentiellement de pins et d’autres plantes, ont compliqué l’extinction du feu, souligne la même source.

Et de noter qu’un suspect pyromane a été arrêté en flagrant délit par les éléments de la gendarmerie royale et est soumis à une enquête sous la supervision du Parquet général compétent avant d’être déféré devant la justice.




Le feu qui s’est déclaré dans une région reculée difficilement accessible a nécessité l’appui aérien de deux Canadairs Bombardier CL-415T de fabrication Canadienne.

Le Royaume dispose de 8 appareils de cette configuration et de puissants C-130 Hercules en configuration MAFFS qui permettent en cas d’extrême nécessité de bombarder 10 000 à 11 000 litres d’eaux et de produit retardant.

L’appareil conventionnel Bombardier est utilisé actuellement par 11 pays dans le monde dont les États-Unis et la France.

Le Roi Mohammed VI avait proposé mercredi le renfort de ces appareils à l’Algérie qui lutte contre des feux meurtriers en Kabylie. Le gouvernement Algérien n’a toujours pas répondu à cette main tendue du Maroc.