Maroc: une mère maquille le meurtre de son fils en suicide

Maroc : une femme maquille le meurtre de son fils en suicide




La police judiciaire de Youssoufia a déféré devant le procureur général du roi près de la cour d’appel de Safi une mère et sa fille accusées d’avoir tué un adolescent de 15 ans. Une banale dispute entre la victime et sa sœur (l’une des accusées) est à l’origine de ce drame.




La police a été informée que la victime a été transportée à l’hôpital alors qu’elle était déjà morte et que son père aurait déclaré à l’équipe médicale que son fils s’est suicidé.

Interrogé, l’homme avoue avoir reçu l’information de sa femme et de sa fille. Mais elles ont eu du mal à soutenir la thèse du suicide devant les enquêteurs de la police. Rien sur le corps de la victime n’allait dans ce sens.

Acculées par la police, elles ont fini par avouer qu’il s’agit d’un « homicide involontaire », rapporte le quotidien arabophone Al Massae.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime reprochait à sa sœur âgée de 18 ans ses retours tardifs à la maison.




Il lui aurait alors donné un coup de poing au niveau du ventre, mais elle a riposté en envoyant un coup de pied au niveau de ses parties intimes et il perd connaissance.

À son réveil, la dispute démarre de plus belle et prise de colère, la sœur étouffe son frère avec un sac en plastique en présence de leur mère qui l’aurait aidée à faire taire définitivement la victime.

C’est en voulant brouiller les pistes qu’elles ont raconté au père que l’adolescent s’est suicidé.

Mais les enquêteurs ont constaté des ecchymoses au niveau des parties génitales de la victime, et la contradiction dans les déclarations des deux accusées ont poussé la police à écarter définitivement la thèse du suicide.