(Document) Covid-19: les tests rapides font leur retour dans les pharmacies du Maroc

(Document) Covid-19: les tests rapides font leur retour dans les pharmacies du Maroc




Après la décision du retrait des tests salivaires rapides anti-Covid-19 des officines, le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens indique, via un communiqué, que ceux-ci ont été remis sur le marché.




Dans un courrier adressé aux pharmaciens, Hamza Guedira, président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, indique qu’après de longues discussions, « les professionnels du secteur ont décidé que la vente des tests d’orientation rapide soit autorisée au sein des pharmacies, comme c’est le cas dans de nombreux pays, étant donné que la loi le permet ».

Il affirme aussi que « les officines sont des espaces de santé qui sont parfaitement qualifiées pour accomplir cette mission de vente des tests d’orientation rapide ». Et en cas d’apparition de symptômes indiquant une possibilité d’infection au Covid-19?




Les clients seront orientés vers des laboratoires afin de faire un test complémentaire de dépistage par PCR, a expliqué le président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens dans ce courrier.

Par ailleurs, le pharmacien est tenu, dans le cadre de l’opération de traçage des cas de contamination, d’inviter les personnes ayant recours à ces tests, au cas où leur infection a été confirmée, à le notifier, afin qu’il puisse ensuite en informer les autorités compétentes.

Le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens invite par ailleurs ses adhérents à fixer des prix appropriés pour la vente de ces tests d’orientation rapide, qui tiennent compte du pouvoir d’achat du consommateur marocain.




Dans ce même courrier, Hamza Guedira a lancé un appel aux laboratoires pharmaceutiques importateurs de ce produit, afin qu’ils le distribuent exclusivement aux officines.

Le nombre de cas positifs au Covid-19 a significativement augmenté ces dernières semaines et la situation risque d’empirer, notamment en raison de la progression des nouveaux variants du coronavirus, tels que le Delta, qui aurait une charge virale 1.000 fois plus élevée que la souche d’origine.

Devant cette situation, le président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens a appelé les pharmaciens à faire preuve de plus de vigilance devant la persistance de la pandémie du covid-19.