Relations sexuelles hors mariage: qu’en pensent les Marocains?

Que pensent les Marocains des relations sexuelles hors mariage?




Au moins trois Marocains sur quatre estiment que les relations hors mariage sont très répandues au Maroc.

C’est ce que révèle une enquête sur « les libertés individuelles, représentations et pratiques » réalisée par un groupe de chercheurs et sociologues dans le cadre de la plateforme «Menassat» pour les recherches et les études sociales.

Au Royaume du Maroc, la perception de la société sur les relations sexuelles hors mariage change.

D’après les résultats d’une étude sur « les libertés individuelles, représentations et pratiques », au moins trois Marocains sur quatre pensent que les relations hors mariage sont très répandues au Maroc.




C’est ce qu’a rapporté le journal arabophone Al Ahdath Al Maghribia.

Selon les auteurs de cette étude sur « les libertés individuelles, représentations et pratiques », le chiffre exact est de 76,7%.

En tout, 60% des sondés, à travers différentes régions du pays, déclarent connaître personnellement une jeune fille ou un jeune homme qui ont eu des relations sexuelles hors mariage.

Pour 50% des Marocains, les rapports sexuels pré-matrimoniaux relèvent des « libertés individuelles » de chacun.

Pour l’autre moitié des sondés, il s’agit de prévarication (fassad) morale et d’un écart par rapport à la religion ou bien encore d’un manque d’éducation.




Le rapport de l’étude indique par ailleurs que seulement 15% des sondés pensent que les femmes ont le droit de disposer librement de leur corps sur la voie publique.

Pour eux, les femmes qui le font sont «libres», instruites, éclairées et « ouvertes ».

0,6% des personnes interrogées considèrent ces mêmes femmes comme «mécréantes», tandis que 31,3%, affirment que ce sont des « filles faciles », non éduquées ou tout simplement perverses.

Les auteurs de l’étude ont commenté ces résultats.

Selon eux, c’est une évolution positive dans une société qualifiée de « société traditionaliste, pieuse ou, en tout cas, majoritairement conservatrice ».