Industrie militaire: le Maroc veut un écosystème local

Industrie militaire: le Maroc veut un écosystème local




Le décret d’application de la loi relative aux matériels et équipements de défense et de sécurité, aux armes et aux munitions vient d’être publié au Bulletin officiel. Le Maroc compte mettre en place un écosystème local.




Publié au Bulletin officiel, le décret d’application de la loi relative aux matériels et équipements de défense et de sécurité, aux armes et aux munitions est une étape importante au sein de l’industrie militaire.

En effet, ce décret fixe les mesures permettant l’exercice des activités de fabrication du matériel et équipement liés à ce domaine, ainsi que les opérations d’importation d’exportation et de transport y afférentes, comme le rapporte Aujourd’hui le Maroc.

Dans ce sens, l’État va créer une commission nationale qui aura pour mission d’étudier et de délivrer les autorisations aux sociétés désirant se lancer dans la fabrication locale. Dans les dossiers instruis, plusieurs renseignements seront demandés aux potentiels investisseurs comme des informations sur les dirigeants et actionnaires ainsi que sur le business model.




Ceci comprenant une description précise du projet, sa faisabilité technique et son financement. Autre objectif du Royaume du Maroc: mettre en place un système d’incitations.

En effet, une commission d’investissement de l’industrie de la défense, présidée par le ministère en charge de l’Administration de la défense nationale, et composée des ministères de l’Intérieur, des Finances, et de l’Industrie, définira les incitations et offrira un accompagnement pour les investisseurs, comme l’explique le journal, précisant que des missions de contrôles des engagements pris par les opérateurs seront également mis en œuvre et ce dans le cadre des accords conclus avec l’État.

Ce décret reflète ainsi la continuité de l’engagement du pays qui, depuis deux décennies s’est engagé dans une politique de modernisation de son arsenal militaire.