Le Maroc en liste rouge dès samedi, voici ce qui va changer pour les voyages vers et depuis la France

Le Royaume du Maroc en liste rouge dès samedi, voici ce qui va changer pour les voyages vers et depuis la France




Alors que la situation épidémiologique du Royaume du Maroc préoccupe les autorités sanitaires du pays, et que le nombre de personnes qui décèdent de la maladie dépasse quasi-quotidiennement 100 morts, la France a décidé d’intervenir et de déclasser le Maroc en pays sur liste rouge, et plus orange.




La décision a été prise par Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, dans un arrêté du 18 août pour une application dès samedi avec la publication au bulletin officiel du 21 août, ce qui impliquera notamment un changement des motifs impérieux, plus stricts.

Cependant, les personnes souhaitant voyager de la France vers le Royaume du Maroc ne seront que très peu impactées par la mesure dès lors qu’elles sont vaccinées, une preuve de vaccination permettra toujours de quitter le territoire et ce sont ensuite les règles marocaines qui s’appliquent. Pas de changements non plus pour les personnes vaccinées souhaitant voyager du Royaume du Maroc vers la France.

Les personnes justifiant d’un pass-vaccinal à jour prouvant la vaccination par un vaccin reconnu par l’Agence Européenne des médicaments pourront rejoindre la France, ce qui concernera les Marocains ayant été vaccinés complètement par les vaccins Pfizer, CoviShield, AstraZeneca, ou Janssen au Royaume du Maroc.




Les personnes qui ne sont pas vaccinées voyageant du Royaume du Maroc vers la France connaitront des règles plus strictes: la présentation à l’embarquement d’un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48h, l’obligation de se soumettre à un test antigénique systématique à l’arrivée, ainsi que l’obligation de respecter une quarantaine de 10 jours.

Pour la liste des motifs impérieux: seuls les ressortissants français, leurs conjoints et enfants pourront venir du Royaume du Maroc, les ressortissants de l’Union européenne qui n’ont pas leur résidence principale en France ne pourront plus rejoindre l’Hexagone.

Aussi, les ressortissants de pays tiers, titulaires d’un titre de séjour ou d’un visa de long séjour en France ne pourront rejoindre le territoire qu’à la condition que leur départ à l’étranger s’est fait avant le 31 janvier 2021 ou était justifié par un motif impérieux.

Ainsi, sont désormais exclus de l’entrée du territoire français sans vaccin reconnu : les professionnels de santé ou de recherche et les personnes disposant d’un visa de long séjour «passeport talent».