Îles Canaries: un Marocain poursuivi pour la mort de 14 personnes

Îles Canaries : un Marocain poursuivi pour la mort de 14 personnes




Un marocain de 43 ans a été arrêté à Gran Canaria après avoir été identifié comme étant le propriétaire présumé d’un canot pneumatique ayant transporté un groupe de 47 migrants dont 14 ont perdu la vie en mer. Il est poursuivi pour homicide involontaire.




Le mis en cause aurait organisé le transport des migrants avec l’un de ceux qui sont morts en chemin.

Après avoir passé trois nuits dans le désert avec un peu d’eau et de nourriture, ils sont montés à bord du canot qui a eu une panne d’essence et a perdu la direction en haute mer, à 600 kilomètres de Gran Canaria, fait savoir l’agence de presse espagnole EFE.

Neuf d’entre eux seraient morts de faim et de soif, indique la police nationale dans un communiqué.

Deux navires de la police ont localisé le 10 août la patera, après deux semaines de recherche infructueuse. Pendant ce temps, quatre migrants sont morts par noyade. Un autre migrant, une femme, a aussi rendu l’âme.




Elle est décédée alors qu’elle était en attente d’être évacuée par avion vers un hôpital.

Après le sauvetage des rescapés, les agents de la police nationale ont ouvert une enquête qui a permis de découvrir l’identité du propriétaire présumé du bateau et de procéder à son arrestation.

Le Marocain de 43 ans, résidant dans un centre de migrants à Gran Canaria, est poursuivi en tant qu’auteur présumé d’un trafic de migrants et d’homicide involontaire.

L’accusé a été mis à la disposition du tribunal compétent qui a ordonné sa mise en détention. Plusieurs corps ont pu être identifiés après les enquêtes et les proches des victimes ont été informées de la triste nouvelle de leur décès.