Plus de 250 migrants empêchés d’entrer dans la ville occupée de Melilla

Les forces de sécurité marocaines et des agents de la garde civile empêchent plus de 250 migrants d’entrer à Melilla




Les forces de sécurité marocaines ont empêché au matin de ce vendredi 20 août 2021 entre 250 et 300 migrants subsahariens d’entrer clandestinement dans la ville occupé de Melilla. Une opération menée en collaboration avec la Garde civile, relaye l’agence de presse espagnole EFE.




Au cours de la matinée de ce vendredi 20 août 2021, entre 250 et 300 migrants subsahariens ont tenté d’entrer de force dans la ville occupée de Melilla en sautant par-dessus la barrière frontalière entre le Royaume du Maroc et le préside occupé.

Citant des sources de la délégation du gouvernement central espagnol de l’enclave occupée de Melilla, l’agence de presse espagnole EFE souligne que cette tentative d’entrée irrégulière a eu lieu vers cinq heures du matin, et précise que les migrants avaient déjà été repérés trois heures avant qu’ils ne s’approchent du périmètre frontalier du préside occupé de Melilla.

Vers 2h00 du matin, la Garde civile de la ville occupée de Melilla a observé des mouvements de migrants issus d’Afrique subsaharienne.

Des hélicoptères ont été mobilisés pour surveiller leurs mouvements. Trois heures après, un groupe de 250 à 300 migrants a tenté d’entrer dans la ville occupée de Melilla, explique EFE.

Le déploiement rapide et l’action du personnel de la Garde civile, en plus de la collaboration des forces de sécurité marocaines, ont permis d’éviter toute entrée dans l’enclave occupée de Melilla, indique l’agence de presse espagnole.