(Vidéo) Maroc: le pass vaccinal deviendra-t-il obligatoire?

(Vidéo) Maroc : le pass vaccinal sera-t-il obligatoire ?




Les autorités sanitaires envisagent de faire du pass vaccinal une condition pour prendre part à la vie publique et pour accéder à certains endroits. Les Marocains sont divisés sur la question.




Le Comité scientifique est favorable à l’idée de rendre obligatoire le pass vaccinal.

Le document pourrait être exigé pour accéder à certains endroits publics comme les restaurants, les cafés, les cinémas, les parcs, les écoles, etc. et éviter les contrôles pendant les périodes de restrictions sanitaires.

« Le pass vaccinal sera appliqué le moment venu, puisque le nombre des personnes vaccinées augmente de jour en jour », a déclaré Azzedine Ibrahimi, membre du Comité scientifique et directeur du laboratoire de biotechnologie de la Faculté de médecine à Rabat.

Invité dans le journal télévisé de 2M, Ibrahimi a justifié l’importance de cette mesure.




Ceci par la nécessité pour l’État de continuer à préserver la santé publique et à assurer le bien-être commun, en dépit des résistances de certaines personnes à se faire vacciner.

Mais le passeport vaccinal sera-t-il exigé dans les universités et les écoles à la rentrée qui s’annonce ?

À cette question, Azzedine Ibrahimi a répondu qu’une telle décision ne saurait s’appliquer sans une concertation entre les ministères de la Santé et de l’Enseignement, soulignant toutefois que plusieurs universités américaines ont déjà fixé la vaccination comme condition d’accès à leurs campus.

Le sujet suscite un vif débat dans la société marocaine.




La majorité de la population considère le pass vaccinal comme une atteinte aux libertés individuelles.

« L’État-providence a le droit de réduire une liberté au nom de l’intérêt général, qui est, en l’occurrence, la sécurité sanitaire et de facto l’immunité collective », a clarifié Azzedine Ibrahimi, rappelant que « la liberté de chacun s’arrête à celle d’autrui ».

Et d’ajouter: « Une personne non vaccinée porte préjudice à la société en circulant et en portant le virus ».

En réalité, le pass vaccinal sera implicitement une obligation, dans la mesure où l’augmentation du nombre de personnes vaccinées rapproche de l’atteinte de l’immunité collective.