L’Algérie militarise sa frontière avec le Maroc

L’Algérie militarise sa frontière avec le Maroc




À l’heure où les relations diplomatiques sont tendues entre l’Algérie et le Royaume du Maroc, Alger a placé sa frontière avec le royaume sous le contrôle de son armée. La fermeture de l’espace aérien avec son voisin serait aussi envisageable.




L’armée algérienne a militarisé la frontière avec le Maroc et déclaré l’état d’urgence exceptionnel, rapporte le journal Algérie Patriotique, propriété de l’ancien ministre de la Défense Khaled Nizar.

Selon la même source, l’Algérie envisage de suspendre la liaison aérienne entre Alger et Casablanca pour reconsidérer les relations bilatérales entre les deux pays.

De son côté, le Maroc a intensifié sa présence militaire aux frontières.

Mercredi, le Haut conseil de sécurité (HCS) a, lors d’une réunion présidée par le chef de l’État algérien, Abdelmadjid Tebboune, accusé le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) et le mouvement Rachad, classés comme « organisations terroristes » et considérés comme protégés du Maroc et d’Israël d’être les responsables des incendies meurtriers qui ont fait plus de 90 morts.

« Les actes belliqueux du Maroc à l’endroit de l’Algérie nécessitent la reconsidération des relations entre les deux pays et le renforcement de la surveillance au niveau des frontières Ouest du pays », indiquait un communiqué de la présidence de la République.