Maroc: un nouveau gisement d’argent découvert à Imiter bis

Maroc : un nouveau gisement d’argent découvert à Imiter bis




La société d’extraction de métaux précieux au Royaume du Maroc Aya Gold & Silver a annoncé la découverte d’une nouvelle zone minéralisée qui s’étend sur plus de quatre kilomètres au large du gisement argentifère d’Imiter bis, non loin de Tinghir.




Dans un communiqué, les miniers canadiens ont annoncé que le nouveau gisement découvert, diffère par la qualité de son minerai et compte parmi les rares mines au monde où l’argent peut s’exprimer sous sa forme native et produit des lingots d’argent métal d’une pureté de 99,5%.

L’entreprise indique que les résultats de l’échantillonnage ont également permis d’identifier cinq cibles prioritaires.

Trois de ces cibles (zone intermédiaire, zone sud et zone riche en cuivre) seront forées à partir d’octobre 2021, avec un programme de forage au diamant d’environ 4 000 mètres.

Ces résultats confirment le potentiel d’une grande structure polymétallique qui pourrait s’étendre sur quatre kilomètres de surface à Imiter bis, fait savoir Benoît La Salle.




Benoît La Salle est le président et chef de direction de la société. Et d’ajouter que « ces valeurs initiales à haute teneur confirment les perspectives prometteuses qu’offrira le gisement d’Imiter bis.

Elles représentent aussi une opportunité de croissance parallèle à Zgounder, qui continue de se développer ».

Pour rappel, Aya Gold & Silver, société canadienne cotée en bourse qui se concentre sur l’exploitation, l’exploration, l’acquisition et le développement de gisements d’argent et d’or au Royaume du Maroc, exploite des installations d’extraction et de traitement dans sa mine d’argent de Zgounder.

Son champ d’actions comprend aussi le gisement polymétallique de Boumadine, d’Amizmiz, d’Azegour et d’Imiter bis.