(Vidéo) Aïn Chock : plus de 2,38 millions de dirhams pour des porteurs de projets

(Vidéo) La plateforme des jeunes Aïn Chock : plus de 2,38 millions de dirhams dédiés à des porteurs de projets




Le comité provincial de développement humain (CPDH) de la préfecture d’arrondissement d’Aïn Chock a alloué, dans le cadre de la troisième phase de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH/2019-2023) axée sur la jeunesse, une enveloppe de plus 2,38 millions de dirhams destinés à l’appui de 23 projets portés par des jeunes de la zone qui ont afflué sur la plateforme des jeunes de cette préfecture.





Ces projets (23 au total) sélectionnés au titre de 2020-2021 et supervisés par la plateforme des jeunes de la préfecture d’arrondissement d’Aïn Chock profitent à 27 jeunes. Destinés aux jeunes de 18 à 45 ans, ils contribuent à la création de 51 postes d’emploi.

Cette plateforme dont l’objectif est d’appuyer et d’accompagner l’insertion économique des jeunes en dépit des répercussions de la crise sanitaire actuelle, a accueilli, durant la période 2019-2021, 921 jeunes, tout veillant au respect des mesures sanitaires et de précaution en vigueur.

La création de cette plateforme vise à renforcer les capacités des jeunes et accompagner leur insertion dans le marché d’emploi. Cette plateforme dispose notamment d’un espace d’orientation et d’écoute et d’un espace de formation, d’appui et d’accompagnement, outre des espaces destinés aux réunions.




L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), depuis le lancement de sa troisième phase par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en septembre 2018, a placé le capital humain au cœur de ses préoccupations.

Ceci en mettant en place une vision stratégique qui s’articule autour de quatre programmes volontaristes dont deux nouveaux qui s’attaquent aux principaux freins au développement humain tout au long du cycle de la vie et qui font de la justice sociale une priorité.

Selon la Coordination nationale de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain, cet engagement a été marqué, durant l’année 2020, par une importance accrue donnée au soutien de la jeunesse, à travers un programme visant « l’amélioration du revenu et l’intégration économique des jeunes ».