Discours royal du 20 août: les réactions se poursuivent

Discours royal du 20 août: les réactions positives se poursuivent




Ce discours constitue sans aucun doute une grande opportunité pour redéfinir les piliers et les paramètres régissant les relations entre l’Espagne et le Maroc. C’est également l’occasion de rouvrir une nouvelle étape dans les rapports du Royaume du Maroc avec toute l’Europe.




Le discours royal prononcé à l’occasion du 68ème anniversaire de la révolution du Roi et du peuple a un fort impact chez nos voisins du Nord.

En Espagne comme au sein de la Commission européenne, le discours a été accueilli avec un fort enthousiasme.

C’est ainsi que, selon le quotidien Al Ahdath Al Maghribia qui rapporte l’information, le président du gouvernement espagnol, Perdro Sanchez, s’est empressé de réagir avec émotion à ce discours remerciant le souverain pour son appel à une reprise des relations normale avec son pays.

Tout en précisant que « de chaque crise découle une opportunité », le président du gouvernement espagnol a soutenu que ce discours royal constitue une grande opportunité pour redéfinir les relations entre les deux pays et les piliers sur lesquels elles reposent.




Pedro Sánchez, précise le quotidien, a fait cette déclaration lors d’un point de presse conjoint avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le président du Conseil européen, Charles Michel à la base militaire aérienne de Torrejon de Ardoz.

«Nous avons toujours considéré le Maroc comme un partenaire stratégique de l’Espagne, mais aussi de l’ensemble de l’UE», a notamment souligné le responsable ibérique tout en insistant sur le fait que le Maroc et l’Espagne sont «des alliés, des voisins et des amis», poursuit le quotidien.

Quant à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, ajoute Al Ahdath Al Maghribia, elle a souligné, à la même occasion, l’importance des liens stratégiques unissant le Maroc et l’Union européenne.




Le Maroc et l’Union européenne, a-t-elle affirmé, sont deux partenaires stratégiques et il est important de maintenir cette relation et la consolider.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a, de son côté, salué la teneur du discours du 20 août, tout en se félicitant de la profondeur des liens entre le Maroc et l’Union européenne.

«Nous voulons naturellement saluer les propos qui ont été exprimés par le Roi du Maroc (…) Le Maroc est un partenaire pour l’Espagne et pour l’Union européenne et nous souhaitons effectivement pouvoir continuer à être engagés pour approfondir ce partenariat qui est essentiel entre le Maroc et l’Union européenne», a-t-il précisé.

Plus loin et plus précisément en Colombie, Hernán Olano, recteur de l’université UNICOC de Colombie, a souligné que le discours royal dénote une conscience des menaces qui guettent le Royaume.




Le discours royal dénote également d’une confiance à l’égard de la capacité du Royaume dodu Maroc à défendre résolument ses valeurs et ses choix en matière de développement et d’édification démocratique.

Pour ce qui est des médias, notamment espagnols, ce discours met fin à la crise diplomatique entre le Royaume du Maroc et l’Espagne d’une manière tout à fait inattendue.

C’est ce que précise d’ailleurs le très influent quotidien El País.

Le souverain, poursuit le journal espagnol, a exprimé clairement sa volonté d’une reprise des relations avec le voisin ibérique sur de nouvelle bases, inaugurant ainsi «une étape inédite» dans les relations entre les deux pays, basées sur la confiance, la transparence, la considération mutuelle et le respect des engagements.