Sahara: le Maroc combat le Polisario avec des aéronefs sans pilote

Sahara : le Maroc combat le Polisario avec des aéronefs sans pilote




Le Royaume du Maroc utilise des aéronefs sans pilote pour combattre le Polisario. Dans ce sens, le royaume renforce son armée de l’air à travers l’acquisition d’équipements de pointe.

Selon des sources bien informées, le Royaume du Maroc mène des opérations ciblées et coordonnées contre le groupe séparatiste armé Polisario en utilisant en grande partie des aéronefs sans pilote, rapporte le site Israel Defense.

Bien que les États-Unis aient reconnu la souveraineté du royaume du Maroc sur son Sahara, le mouvement indépendantiste qui est soutenu par l’Algérie tente de jouer les trouble-fête.

En avril 2021, l’armée du Royaume du Maroc avait utilisé trois drones militaires de type Harfang (Heron), acquis auprès du constructeur aéronautique français Dassault Aviation au Sahara.




Dans une déclaration à la revue spécialisée Defense News, Samuel Ramani, expert en défense à l’Université d’Oxford, a fait savoir que le Maroc renforce ses relations et développe les contacts avec les entreprises de défense pour moderniser ses capacités aériennes.

Selon les responsables marocains, l’utilisation de drones au combat est « un élément clé de leurs efforts de modernisation militaire », fait-il savoir.

En 2019, le Maroc a acquis 36 hélicoptères d’attaque AH-64E Apache (24 nouveaux, 12 en option), plus de 2 400 BGM-71-4B-RF TOW 2A (missiles) pour augmenter ses capacités de défense intégrées, 25 chasseurs F-16C/D Block 72 avec des munitions air-sol supplémentaires.

Cette année, le royaume a acquis 13 drones de type Bayraktar TB-2 auprès de la compagnie turque Baykar.