Covid-19 au Maroc: le pass sanitaire généralisé pour accéder aux espaces publics

Covid-19 au Maroc: le pass sanitaire généralisé dès début septembre




Le Royaume du Maroc pourrait généraliser, dès début septembre, le pass sanitaire pour accéder aux espaces publics. Une mesure qui serait appliquée graduellement dans les différentes régions du Royaume du Maroc.




On se dirige vers la généralisation du pass sanitaire dès début septembre. Le comité consultatif se penche, avec le soutien d’autres comités, sur la préparation du plan que le gouvernement va adopter pour lever progressivement le confinement partiel mis en vigueur au Maroc.

Il sera remplacé graduellement par l’obligation de présenter un pass sanitaire dans les endroits publics.

C’est en tout cas ce qu’affirment les sources du journal arabophone Al Ahdath Al Maghribia. D’après le quotidien, la levée graduelle des mesures restrictives en vigueur au Royaume se fera au gré de l’évolution épidémiologique dans les différentes régions du pays.




En clair, la levée définitive de ces mesures ne sera possible que si le taux de reproduction effectif est inférieur à 1 pour une période de deux semaines.

En d’autres termes, que le nombre moyen de personnes qu’une personne infectée peut contaminer soit inférieur à 1 pendant quatorze jours.

Pour réussir cette opération, les sources d’Al Ahdath Al Maghribia expliquent que les mesures restrictives seront levées graduellement dans les régions qui enregistrent les plus grands taux de vaccination contre le Covid-19 et qui enregistrent, par la même occasion, un taux de reproduction effectif entre 0 et 0,5 pendant quatorze jours.




Le tout, avec un prolongement de l’état d’urgence, comme ce qui a été fait récemment lors du Conseil des ministres, en le prolongeant jusqu’au 31 octobre prochain.

Dans ce sens, Al Ahdath Al Maghribia rappelle que le Maroc pourrait vacciner la moitié de sa population d’ici la mi-septembre.

Toujours selon les sources du quotidien, si le pass sanitaire pour accéder aux espaces publics est adopté, ce qui est très probable, il sera appliqué graduellement dans les salles de sport, les hammams, les cafés, les restaurants, les centres commerciaux, les universités, les centres de formation professionnelle, les hôpitaux publics, les salles de cinéma, les théâtres, et moyens de transport routier, ferroviaire et aérien.