Maroc-Algérie: la France appelle au « dialogue »

Maroc-Algérie: la France appelle au « dialogue » dans l’intérêt de la « stabilité » régionale




Paris a appelé mercredi 25 août 2021, l’Algérie, qui a rompu la veille ses relations diplomatiques avec le Maroc, et le Royaume du Maroc à privilégier le « dialogue » dans l’intérêt de la « stabilité » au Maghreb.




« La France reste naturellement attachée à l’approfondissement des liens et au dialogue entre les pays de la région, pour en consolider la stabilité et la prospérité », a déclaré le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué, relayé par l’AFP.

« L’Algérie et le Maroc sont deux pays amis et deux partenaires essentiels de la France », a-t-il également ajouté.

Le régime militaire algérien a annoncé, mardi 24 août, la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc, avec effet immédiat.

Décision annoncée lors d’une conférence de presse tenue par Ramtane Lamamra lors de laquelle il a donné lecture à un long et fallacieux argumentaire.




Réagissant le même jour, dans la soirée, la diplomatie marocaine a affirmé que le Royaume du Maroc regrette cette décision complètement injustifiée, mais attendue – au regard de la logique d’escalade constatée ces dernières semaines – ainsi que son impact sur le peuple algérien.

Le Royaume du Maroc, ajoute la même source, rejette catégoriquement les prétextes fallacieux, voire absurdes, qui la sous-tendent. Le Royaume du Maroc restera un partenaire crédible et loyal pour le peuple algérien et continuera d’agir, avec sagesse et responsabilité, pour le développement de relations intermaghrébines saines et fructueuses, relève le communiqué.

Après sa conférence de presse, Ramtane Lamamra, allant à l’encontre des usages diplomatiques, avait convoqué l’ambassadeur marocain à Alger. Le diplomate marocain a ignoré cette convocation qui n’avait rien de diplomatique.