Rupture des relations maroco-algériennes: les Fennecs joueront-ils leurs matchs au Maroc?

Rupture des relations maroco-algériennes: les Fennecs vont-il jouer leurs matchs au Maroc?




La sélection algérienne a une rencontre à jouer à Marrakech, le 7 septembre prochain contre le Burkina Faso, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022. Belmadi et ses hommes vont-ils venir au Maroc après la décision, annoncée hier par le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, de rompre les relations diplomatiques avec le Royaume du Maroc?




Pas de changement dans les plans de la sélection algérienne, malgré la décision annoncée, mardi 24 août, par le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, de rompre les relations diplomatiques avec le Royaume du Maroc. C’est en tout cas ce qu’assure le média algérien Compétition.

“L’annonce du ministre a fait craindre le pire aux fans des Verts, mais l’équipe nationale n’a rien à craindre puisqu’elle fera son déplacement le plus normalement du monde, et jouera son match avant de rentrer à Alger juste après”, lit-on dans un article publié ce mercredi.

La même source ajoute que les dirigeants du football algérien ont fait le nécessaire pour organiser le séjour des hommes de Belmadi à la ville Ocre.




Les Fennecs sont d’ailleurs attendus le 6 septembre, soit la veille de leur match, comme souhaité par leur sélectionneur, Djamel Belmadi. La courte distance et les conditions climatiques identiques seraient derrière la décision du technicien de 45 ans.

Ce n’est d’ailleurs pas le seul match que les Algériens vont disputer au Royaume. Outre le Burkina Faso, le Niger et le Djibouti recevront également les camarades de Baghdad Bounedjah au Royaume du Maroc.

Tout comme celui des Étalons, leurs stades ne sont pas homologués par la CAF. Le Maroc a réagi à la décision d’Alger de rompre les relations diplomatiques avec le Royaume du Maroc, dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères.




Le ministère souligne que le Royaume du Maroc regrette cette décision complètement injustifiée mais attendue – au regard de la logique d’escalade constatée ces dernières semaines – ainsi que son impact sur le peuple algérien.

Le Royaume du Maroc, ajoute la même source, rejette catégoriquement les prétextes fallacieux, voire absurdes, qui la sous-tendent.

Quant à lui, le Royaume du Maroc restera un partenaire crédible et loyal pour le peuple algérien et continuera d’agir, avec sagesse et responsabilité, pour le développement des relations intermaghrébines saines et fructueuses, relève le communiqué.