Maroc-Algérie: la Commission de l’UA appelle à s’engager dans une logique de paix

Maroc-Algérie : La Commission de l’Union Africaine appelle à s’engager dans une logique de paix




Le président de la Commission de l’Union africaine a exprimé, ce jeudi, son «profond regret concernant la rupture des relations diplomatiques entre l’Algérie et le Royaume du Maroc, pays piliers de l’Union Africaine».




Dans un communiqué publié sur le site de la commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat a déploré «toute détérioration des relations fraternelles, historiques, multidimensionnelles des deux Etats et des deux peuples maghrébins frères».

«Le Président de la Commission appelle les dirigeants des deux pays à s’abstenir de tout acte de nature à inciter à l’escalade.

Il les appelle à s’engager résolument dans une logique de paix et de coopération fructueuse dans les intérêts bien compris des deux peuples», poursuit le communiqué.

Celui-ci ajoute que Moussa Faki Mahamat «réitère l’entière disponibilité de l’UA à promouvoir toute initiative en vue de la reprise de leurs relations fraternelles au service de la Paix et la prospérité au Maghreb et en Afrique».




Mardi, l’Algérie a annoncé, par le biais de son chef de la diplomatie, qu’elle rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc.

Ramtane Lamamra a également rappelé que la rupture est conforme à la décision prise par le Haut Conseil de Sécurité, lors de sa réunion du 18 août consacrée à l’examen des feux de forêts que le pays a connus, visant à «revoir ses relations avec le Maroc».

Pour sa part, le Maroc a réagi à l’annonce, qualifiant la décision d’«unilatérale», «complètement injustifiée mais attendue».

Le Royaume du Maroc rejette «catégoriquement les prétextes fallacieux, voire absurdes, qui la sous-tendent». L’annonce faite par l’Algérie et qui a suscité de nombreuses réactions internationales, dont l’ONU, les pays du Golfe et la ligue des Etats arabes.