(Vidéo) Port de Sète: des passagers en provenance du Maroc refusent de débarquer

(Vidéo) Port de Sète: des passagers en provenance du Maroc refusent de débarquer




Les passagers d’un ferry de Grandi Navi Veloci (GNV) en provenance de Tanger ont refusé de débarquer, ce jeudi 26 août au port de Sète, après un conflit avec leur transporteur. Le mouvement de colère se serait déclenché à bord, dans la nuit de mercredi à jeudi, selon des informations de Midi Libre.




«Le navire, qui a quitté le Maroc avec beaucoup de retard, n’a pas pu accoster dans les temps au port de Sète en raison des contraintes liées à la crise sanitaire de la Covid-19», a indiqué le média français.

Depuis le 17 août, un test antigénique est obligatoire pour tous les passagers non-vaccinés ou dont le vaccin n’est pas autorisé en France. «Pendant les premiers temps de mise en place de cette nouvelle mesure, ce sont les pompiers du Sdis 34 qui étaient en charge de la réalisation des tests.

Depuis quelques jours, le laboratoire Biomed34 a pris le relais», explique la même source, ajoutant que cette nouvelle procédure, associée au retard, a fait que les passagers passent la nuit à bord.




«L’un d’eux, avec qui nous avons pu entrer en contact ce jeudi 26 août, nous a indiqué que la compagnie GNV avait promis un remboursement de 50% du prix du billet à la suite de cet important retard», mais le capitaine «est revenu sur cette promesse et refuse de délivrer les attestations nécessaires pour se faire rembourser», ce qui a «mis le feu aux poudres», ajoute Midi Libre.

Face à une situation «extrêmement tendue tout au long de la nuit entre une partie des passagers et les responsables du ferry», la police a été mobilisée à partir de 11h au port.

En effet, «plusieurs dizaines de personnes refusaient toujours de débarquer, tandis qu’un message diffusé par haut-parleur menaçait d’une intervention policière».