(Vidéo) Meurtre de Jamal Bensmaïl: la justice algérienne pointe «un rôle du Maroc»

(Vidéo) Lynchage et immolation de Jamal Bensmaïl : La justice algérienne pointe «un rôle du Maroc»




Après la rupture des relations avec le Maroc, le délire complotiste en Algérie a franchi un nouveau cap. Ce jeudi, le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed à Alger s’est dit convaincu, à l’occasion d’un point de presse, de l’implication présumée d’une «force étrangère» dans la préparation du meurtre du jeune Jamal Bensmail. Une allusion plus que transparente de sa part au Maroc.




Une accusation qui est en phase avec la déclaration du mardi 24 août du ministre algérien des Affaires étrangères. Lors de sa conférence de presse, Ramtane Lamamra a indiqué que «les actions hostiles concernent également la collaboration active et documentée du Royaume du Maroc avec deux organisations terroristes dites Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) et Mouvement Rachad dont les derniers crimes odieux sont liés à leur implication préméditée dans les incendies qui ont ravagé plusieurs Wilayas du pays et dans le supplice et l’assassinat abjects de notre compatriote Djamel Bensmail».

Le 15 août, le chef de la police judiciaire s’est contenté de souligner, devant les journalistes, que certains suspects, dont celui qui a asséné des coups de couteau à Jamal Bensamail, ont été arrêtés en tentant de s’enfuir vers le Royaume du Maroc.




Des révélations sur ce qui a provoqué le lynchage de Djamel Bensmaïl: