Algérie: les raisons de la rupture des relations avec le Maroc

Algérie : les raisons de la rupture des relations avec le Royaume du Maroc




L’Algérie a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec le Royaume du Maroc. Les raisons de cette rupture ont été détaillées par le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra.




« L’Algérie a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec le Royaume du Maroc à partir d’aujourd’hui », avait déclaré Ramtane Lamamra, le chef de la diplomatie algérienne, lors d’une conférence de presse animée à Alger.

Dans une déclaration qu’il a lue au nom du président de la République Abdelmadjid Tebboune, le ministre algérien des Affaires étrangères a évoqué les raisons cette rupture.

Alger reproche au Maroc le soutien d’Omar Hilale, représentant permanent du royaume auprès des Nations Unies, au « vaillant peuple kabyle ». Autre grief: les déclarations du ministre israélien des Affaires étrangères lors de sa visite historique à Rabat.




Yaïr Lapid s’était inquiété « au sujet du rôle joué par » l’Algérie « dans la région, son rapprochement avec l’Iran et la campagne qu’elle a menée contre l’admission d’Israël en tant que membre observateur de l’Union africaine. »

L’Algérie reproche aussi au Maroc le soutien qu’il aurait apporté au Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) et le mouvement Rachad, classés comme « organisations terroristes ».

Le chef de la diplomatie algérienne a par ailleurs rappelé les accusations d’espionnage, des anciens incidents, comme la profanation du drapeau algérien au consulat de Casablanca en 2013. Sans oublier la question du Sahara et le projet de l’édification maghrébine, etc.