L’Espagne inquiétée par la rupture des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Algérie

Rupture des relations diplomatiques entre l’Algérie et le Maroc: l’Espagne est inquiète, selon El Mundo




L’Espagne suit avec inquiétude la rupture des relations entre deux de ses partenaires stratégiques en Afrique du Nord, l’Algérie et le Royaume du Maroc, juste après avoir redressé ses relations avec Rabat, indique le quotidien espagnol El Mundo.




«Les Algériens ont décidé de franchir une étape supplémentaire dans la confrontation historique entre les deux pays pour l’hégémonie dans la région et le conflit territorial au Sahara.

Toutefois, l’Espagne continue d’avoir besoin des deux pays pour contrôler l’immigration et le terrorisme, et pour préserver ses intérêts économiques.

L’Espagne est le deuxième investisseur étranger au Maroc et l’Algérie est le principal fournisseur de gaz de l’Espagne», souligne le journal El Mundo.

«Avec la rupture des relations entre le Royaume du Maroc et l’Algérie, cet équilibre difficile devient encore plus compliqué», selon la même source.

«La position officielle du ministère des Affaires étrangères est que l’Espagne n’interviendra pas dans un conflit entre des tiers.

Mais le risque pour le gouvernement espagnol est que le Royaume du Maroc et l’Algérie exigeront à un moment donné qu’il prenne position». C’est ce qu’a noté le quotidien hispanophone El Mundo.