Maroc: les autorités traquent les fraudes liées aux documents sanitaires

Maroc: les autorités traquent les fraudes liées aux documents sanitaires




La présidence du Ministère public a incité les autorités judiciaires à traiter avec fermeté la fraude des documents sanitaires relatifs à la Covid-19, comme le pass vaccinal et le test PCR (négatif), vu le recours de plus en plus fréquent à ces pratiques constaté dernièrement au Royaume Maroc comme à l’étranger.




En plus d’être incriminés par la loi, ces actes illégaux sapent les efforts qui limitent la propagation de la pandémie, particulièrement les efforts d’élargissement des catégories bénéficiaires de la vaccination et de prévention des déplacements en infraction avec les règlements en vigueur. C’est ce qu’a souligné la présidence dans une circulaire qui a été adressée aux procureurs généraux et aux procureurs du roi.

La circulaire a invité la police judiciaire à recourir à tous les moyens appropriés pour détecter les cas de fraude des documents en question, à ouvrir des enquêtes en conséquence et à faire preuve de la fermeté nécessaire à l’encontre des personnes présumées impliquées dans ces affaires, dans le strict respect de la loi.

Le document insiste sur l’ensemble des responsables concernés qui sont invités à mettre en œuvre les instructions du ministère public de manière scrupuleuse et résolue.

Ils sont notamment appelés à informer la présidence du ministère public des affaires qui leur sont présentées et des difficultés auxquelles ils pourraient être confrontés.