Des forces de sécurité marocaines et espagnoles empêchent 350 migrants d’entrer à Melilla

Des forces de sécurité marocaines et des agents de la garde civile empêchent 350 migrants d’entrer à Melilla




Les forces de sécurité marocaines ont empêché au matin de ce samedi 28 août 2021 quelque 350 migrants subsahariens d’entrer clandestinement dans la ville occupée de Melilla. Une opération menée en collaboration avec la Garde civile espagnole, relaye l’agence EFE.




Quelque 350 migrants d’origine subsaharienne ont tenté, ce matin, d’entrer de force dans la ville occupée de Melilla en sautant par-dessus la barrière frontalière entre le Royaume du Maroc et le préside occupé, sans qu’aucun d’entre eux n’y soit parvenu.

Citant des sources de la délégation du gouvernement central espagnol à Melilla, l’agence de presse espagnole EFE souligne que cette tentative d’entrée irrégulière a eu lieu vers 5h35 du matin, lorsque les forces de sécurité marocaines ont signalé la présence d’un groupe d’environ 350 migrants d’origine subsaharienne à proximité du poste-frontière de Beni Ansar.

Des hélicoptères ont été mobilisés pour surveiller leurs mouvements, ajoute l’agence EFE.

En raison du déploiement marocain, le groupe a couru jusqu’au poste-frontière du Chinatown et a vainement tenté d’accéder dans l’enclave occupée de Melilla par cette zone.

Le déploiement rapide et l’action du personnel de la Garde civile, en plus de la collaboration des forces de sécurité marocaines, ont permis d’éviter toute entrée dans le préside occupé de Melilla, conclut l’agence de presse espagnole.