La frontière entre le Maroc et l’enclave occupée de Melilla fermée jusqu’au 30 septembre

La frontière entre le Maroc et l’enclave occupée de Melilla restera fermée jusqu’au 30 septembre




La frontière entre le Royaume du Maroc et l’enclave occupée de Melilla restera fermée, au moins, jusqu’au 30 septembre. Cette décision a été prise lundi 30 août par le ministère espagnol de l’Intérieur.




Selon la presse espagnole, dont l’agence EFE, cette décision, qui a fait l’objet d’une note de la délégation gouvernementale de la ville occupée de Melilla, a été prise par le ministère de l’Intérieur via une ordonnance publiée hier, lundi, au Bulletin officiel.

Cette fermeture pourra être prolongée, ajoutent ces mêmes médias, au-delà de la date du 30 septembre, suivant l’évolution de la situation épidémique.

Les frontières entre le Royaume du Maroc et les présides occupés de Melilla et de Sebta (Ceuta pour les espagnols), sont fermées, rappelons-le, depuis le 13 mars 2020.

Elles avaient été rouvertes de manière exceptionnelle, et à maintes reprises, pour permettre des rapatriements de ressortissants marocains qui étaient retenus dans les deux présides occupés.