L’Espagne a refusé de recevoir à nouveau Brahim Ghali

L’Espagne a refusé de recevoir à nouveau Brahim Ghali




Le chef des milices séparatistes, le dénommé Brahim Ghali, a été évacué de l’hôpital Aïn Naadja, à Alger, vers Cuba, où il a été admis en soins intensifs, suite à la détérioration de son état de santé.

Souffrant d’un cancer de l’appareil digestif, le chef du “polisario”, 73 ans, “a été transféré vers l’État insulaire communiste des Caraïbes, à bord d’un avion médicalisé appartenant à la présidence algérienne“.

À noter que l’Espagne aurait refusé d’accueillir à nouveau le chef de la bande séparatiste, évitant ainsi une nouvelle crise avec le Royaume du Maroc après le transfert, le 18 avril 2021, sous une fausse identité et avec des documents trafiqués par les services algériens, du criminel de guerre vers un hôpital de Logroño, à Saragosse.