Éric Zemmour devant la justice pour ses propos sur les migrants mineurs marocains

Éric Zemmour devant la justice pour ses propos sur les migrants mineurs marocains




Le procès d’Eric Zemmour s’ouvrira mercredi 8 septembre devant le tribunal correctionnel de Paris. La Ligue des droits de l’Homme et plusieurs associations et collectivités avaient déposé plainte suite aux propos du journaliste sur les migrants mineurs.




De son côté, le parquet de Paris l’avait cité à comparaître pour « provocation à la discrimination » et « injures raciales ». Dans un message publié sur le site de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), l’avocat Arié Alimi est revenu sur les propos que le journaliste Eric Zemmour avait tenus le 29 septembre 2020, lors d’un débat de l’émission « Face à l’info », dédié à la question des mineurs isolés. « Ils sont des voleurs, ils sont des assassins, ils sont des violeurs. C’est tout ce qu’ils sont. Il faut les renvoyer, avait affirmé l’éditorialiste. Attendez, il faut même pas qu’ils viennent ! »




« Il faut bien comprendre que ces gens-là nous coûtent de l’argent et, en plus, sont pour la plupart des délinquants, des voleurs, etc. venus du Maroc et du Pakistan et de la Tchétchénie, je crois », avait-il ajouté. Pour la LDH, ces propos « relèvent du délit d’injure publique à raison de l’origine ». « La Ligue des droits de l’Homme a déposé plainte par courrier en date du 1ᵉʳ octobre 2020. […] Elle s’est constituée partie civile », a fait savoir Arié Alimi, précisant que l’affaire vient à l’audience le 8 septembre à 13h30 à la 17ᵉ chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Paris.