Nouvelles accusations de l’Algérie contre le Maroc

Nouvelles accusations de l’Algérie contre le Royaume du Maroc




Le ministre algérien des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra accuse le Royaume du Maroc, sans le nommer, de s’allier à l’ennemi historique pour s’attaquer directement au voisin.




« Une analyse de la situation nous fait comprendre que certains cherchent à s’attribuer des rôles influents dans la structure de l’ordre régional et de l’ordre international en établissant des alliances dangereuses dans l’unique but de réaliser des acquis immédiats au détriment des nobles objectifs du système de l’action arabe commune ». C’est ce qu’a précisé le chef de la diplomatie algérienne Ramtane Lamamra dans une allocution prononcée lors des travaux de la session ordinaire du Conseil de la Ligue arabe au niveau ministériel.




Le chef de la diplomatie algérienne Ramtane Lamamra parlait « des parties » qui ont « recours à l’aide et la puissance d’un ennemi historique pour attenter aux frères et s’attaquer directement aux voisins ». Ramtane Lamamra faisait ainsi allusion à la normalisation des relations diplomatiques entre le Royaume du Maroc et Israël qui viserait à nuire les intérêts de l’Algérie. « Si ce constat se fait manifestement et à proximité des frontières communes, nous pouvons imaginer ce qui se trame dans les coulisses », a ajouté le ministre algérien.




Depuis le 24 août dernier, l’Algérie a rompu ses relations avec le Maroc lui reprochant notamment le soutien d’Omar Hilale, représentant permanent du royaume auprès des Nations Unies, au « vaillant peuple kabyle », les déclarations du ministre israélien des Affaires étrangères lors de sa visite historique à Rabat, le soutien qu’il aurait apporté au Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) et le mouvement Rachad, accusés d’être derrière les derniers incendies meurtriers qui ont fait des ravages dans le Nord du pays voisin.