Le nouveau chef de gouvernement obligé de se retirer du monde des affaires

Aziz Akhannouch contraint de se retirer du monde des affaires




Après sa nomination au poste de chef de gouvernement, Aziz Akhannouch renonce à toutes ses responsabilités au sein des différentes entreprises privées affiliées à la holding familiale, afin d’éviter tout conflit d’intérêt.




Lorsqu’il était ministre du gouvernement El Othmani, Aziz Akhannouch avait déjà suspendu toute activité professionnelle ou commerciale.

Aujourd’hui, dans la peau d’un chef de gouvernement, il a décidé de se retirer totalement de toutes activités, même de celles liées exclusivement à l’acquisition des apports en capital et à la gestion des valeurs mobilières.

Pourtant la loi lui donne une marge de manœuvre et lui permet, de se consacrer à ses activités privées, tout en étant chef du gouvernement, rapporte la MAP.

Le nouveau chef de l’exécutif entend, dit-on, se consacrer exclusivement à cela afin de rester dans la logique des promesses faites durant la campagne électorale.