Belgique: les propos étranges du meurtrier de Mounia aux enquêteurs

Belgique: les propos étranges du meurtrier de Mounia aux enquêteurs




Le suspect du meurtre de Mounia, une Marocaine de 36 ans, égorgée en pleine rue à Evere le 30 juin dernier a tenu des propos pour le moins étranges devant les enquêteurs.




Interrogé sur les raisons qui l’ont poussé à poignarder à mort Mounia, Brice, qui lit la Bible au quotidien, conseille aux enquêteurs de faire de même.

« Dieu vous donnera toutes les réponses », a-t-il ajouté. Des propos déconcertants.

Selon une source proche de l’enquête, ce jeune homme qui refuse tout contact, y compris avec sa famille pourrait souffrir d’une “psychose”, rapporte Sud info. Il fumait du cannabis quotidiennement.

Soupçonné d’avoir égorgé Mounia, une Marocaine de 36 ans qui se promenait avec son bébé de deux mois le 30 mai dernier, Andy K. avait été interpellé, inculpé avant de bénéficier d’une relaxe. Des preuves attestaient qu’il n’était pour rien dans l’assassinat de la trentenaire.

Le vrai suspect, Brice, sera, par la suite, arrêté, présenté devant la chambre du conseil puis inculpé. Un couteau et un sweat-shirt taché de sang avaient été retrouvés à son domicile lors d’une perquisition.

La chambre des mises en accusation de Bruxelles confirmera fin juin la décision de prolonger d’un mois la détention préventive de Brice.