La gestion des toilettes publiques à Casablanca confiée au privé

La gestion des toilettes publiques à Casablanca sera bientôt confiée au privé




Casa-Baia vient de lancer à cet effet un appel d’offres pour les prestations d’entretien courant et de maintenance de 33 blocs sanitaires répartis sur plusieurs sites.




Les toilettes publiques concernées sont celles de la Corniche (13), de la promenade de la mosquée Hassan II (8), du parc Ligue arabe (3), de la Place Mohammed V (2), du parc urbain du Vélodrome (1) ainsi que celles de l’arrondissement El Fida (6).

Les montants des prestations varient entre 5,2 et 10,4 millions de dirhams et l’ouverture des plis des offres est prévue pour le mercredi 20 octobre prochain, fait savoir L’Économiste.

La SDL est chargée de superviser les travaux d’aménagement des sanisettes, la gestion, le nettoyage, la désinfection, le gardiennage et le recrutement des agents, conformément à la convention adoptée par le conseil de la ville en sa session du 10 mai 2021.

Quant à Casa Baia, elle touchera un pourcentage de 10 % sur les revenus publicitaires des toilettes publiques encore à l’étape de projet.




La rentabilité du projet repose essentiellement sur l’affichage publicitaire. L’accès aux toilettes publiques sera gratuit pour les usagers, de 8h00 à 19h00 en basse saison et jusqu’à 21h00 en haute saison (juin, juillet, août et septembre).

Chaque arrondissement bénéficiera de 8 unités qui comporteront chacune 2 toilettes pour femmes et deux pour hommes et une pour les PMR (Personnes à Mobilité Réduite). En tout, 128 unités seront aménagées sur le territoire des 16 arrondissements de la ville, pour un budget d’environ 16 millions de dirhams.

Pour rappel, ce montant est nettement inférieur au montant annoncé en 2018 pour l’acquisition d’une centaine de toilettes publiques à nettoyage automatique au prix unitaire de 600 000 dirhams.

La commune a aussi achevé par ailleurs la réhabilitation de 14 toilettes existantes pour un montant total de 3,5 millions de dirhams.