Libye: des centaines de migrants marocains détenus dans des conditions déplorables

Libye: des centaines de migrants marocains détenus dans des conditions déplorables




Des centaines de migrants marocains sont depuis des mois retenus captifs et croupissent dans des prisons libyennes. Leur situation ainsi que le délai de leur rapatriement agitent une fois encore l’opinion qui réclament leur rapatriement.




Après les différentes vagues de rapatriements effectués il y a quelques années, les autorités libyennes détiennent toujours des centaines de migrants marocains dans des conditions de détention inhumaines sans justification légale, s’alarme le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia.

Citant un rapport de l’observatoire européen des droits humains, le journal Al Ahdath Al Maghribia fait savoir que ces ressortissants marocains, qui sont arnaqués par les réseaux d’immigration clandestine, sont répartis sur les centres de détention à travers le pays où ils vivotent dans des conditions dégradées qui sont inhumaines.

Notamment dans le centre Darj, ou dans les prisons d’Ain Zara et de Ghoute Achaâl, à Tripoli. L’administration des prisons et des centres de détention ne parvient pas à fournir aux détenus des soins de santé (en particulier ceux atteints du Covid-19), des quantités suffisantes de nourriture ou d’eau potable.

De plus, les maladies infectieuses se répandent à grande échelle parmi les détenus en raison de l’environnement insalubre. Informées, les instances internationales ont demandé aux autorités libyennes de libérer l’ensemble des détenus dans les centres de détention et de préparer leur retour vers leur pays d’origine.